LES HUILES ESSENTIELLES : PRÉCAUTIONS & CONTRE-INDICATIONS



Précautions particulières & contre-indications :



Huiles essentielles puissantes :

Certaines huiles essentielles sont déconseillées chez les femmes enceintes et allaitantes, les enfants de moins de 6 ans, les personnes épileptiques ou souffrant de troubles neurologiques graves, notamment en raison de leur contenu en cétones ou en phénols : Achillée Millefeuille, Ahibero, Ajowan, Aneth, Anis vert, Basilic sacré, Bay St Thomas, Bois de Siam, Bouleau (jaune et noir), Cannelle de Ceylan (écorce et feuille), Cannelle de Chine, Carvi, Cèdre Atlas, Cèdre de l’Himalaya, Cumin, Curcuma, Cyprès de Provence / toujours vert, Estragon, Eucalyptus à cryptone, Eucalyptus globulus, Eucalyptus mentholé, Fenouil doux, Gaulthérie couchée, Gaulthérie odorante, Girofle (clou et feuille), Hélichryse italienne, Hysope couchée, Inule odorante, Khella, Lantana, Laurier noble, Lavande aspic, Lavandin (super et grosso), Menthe des champs, Menthe poivrée, Menthe verte, Muscade, Origan compact, Origan kaliteri, Origan vulgaire, Persil, Rhododendron, Romarin à cinéole, Romarin à camphre, Romarin à verbénone, Pin de Patagonie, Sarriette, Serpolet, Tagète, Tanaisie annuelle, Thym saturéoïdes, Thym à thymol.


Huiles essentielles dermocaustiques :

Certaines huiles essentielles (riches en phénols, aldéhydes terpéniques (cinnamaldéhyde, citral...) et terpènes (pinènes, paracymène, limonène)...) peuvent être irritantes, notamment pour les peaux sensibles. C'est le cas de : Ajowan, Bay St-Thomas, Basilic sacré, Cannelle de Ceylan, Cannelle de Chine, Eucalyptus à cryptone, Girofle, Lemongrass, Litsée citronnée, Origan compact, Origan vulgaire, Sarriette des montagnes, Serpolet, Thym à thymol, Thym saturéoïdes. Elles s'emploient diluées dans une huile végétale. Si vous observez une réaction (rougeur, irritation, picotement,…), n'utilisez pas le mélange.


Huiles essentielles ayant un potentiel effet oestrogen-like :

Certaines huiles essentielles sont déconseillées aux femmes ayant des antécédents de cancers hormono-dépendants (sein, ovaire, endomètre), aux femmes enceintes ou allaitantes et aux enfants de moins de 3 ans en raison de potentiels effets oestrogen-like : Anis vert, Camomille allemande, Carvi, Cyprès toujours vert / de Provence, Elémi, Fenouil doux, Genévrier, Lentisque pistachier, Niaouli, Patchouli, Romarin à verbénone, Sauge sclarée.


Huiles essentielles photosensibilisantes :

Certaines huiles sont photosensibilisantes : Angélique, Bergamote, Céleri, Citron, Citron vert, Khella, Livèche, Mandarine jaune, Mandarine rouge, Mandarine verte, Orange, Orange sanguine, Pamplemousse, Tagètes, Verveine citronnée.L'application ou la prise orale de ces huiles contenant des furocoumarines peut provoquer, sous exposition solaire, des réactions cutanées plus ou moins fortes (coups de soleil, brûlures...). Eviter de s’exposer au soleil durant les 8 à 12h suivant l'utilisation de ces huiles.


Huiles essentielles allergisantes :

Certaines huiles essentielles peuvent entraîner des réactions allergisantes pour les personnes sensibles. C'est le cas de : Achillée millefeuille, Cannelle de Ceylan, Cannelle de Chine, Cyprès, Inule odorante, Mélisse.... Il convient de toujours réaliser un test préalable de la préparation dans le pli du coude 24h avant d'utiliser une huile essentielle.

Les personnes asthmatiques ou ayant des allergies respiratoires éviteront l'inhalation d'huiles essentielles.


Voie interne

Il convient de toujours demander un avis médical pour un traitement par voie interne avec les huiles essentielles. Les huiles essentielles prises par voie orale doivent toujours être diluées sur un support (comprimé neutre, sucre, miel, huile végétale). Il est interdit d'administrer les huiles essentielles par voie orale chez les enfants de moins de 6 ans.

Traitement médicamenteux

Demandez toujours un avis médical (médecin aromathérapeute...) avant d'associer des huiles essentielles avec un traitement médicamenteux.



Accidents liés à une mauvaise utilisation des huiles essentielles :


Ingestion accidentelle :


Avaler ou faire avaler 3 ou 4 cuillères à soupe d'huile végétale. Si des symptômes digestifs ou nerveux apparaissent, il faut envisager un lavage d'estomac dans un centre hospitalier. N'hésitez pas à téléphoner au centre anti-poison le plus proche ou à appeler un médecin.


Projection accidentelle dans l'œil :


En cas de contact, rincer à grande eau puis appliquer une huile végétale pour diluer. Consulter un médecin ou un ophtalmologiste si la vision est gênée ou si vous ressentez des douleurs.



Démangeaisons – Allergie :


Arrêter l'application de l'huile essentielle ou du mélange concerné. Appliquer une huile végétale apaisante. Consulter un médecin ou un allergologue si besoin.



Sensation de brûlure :


Ne pas utiliser d'eau pour rincer mais une huile végétale pour diluer. Consulter un médecin si besoin.

2 vues0 commentaire

Posts récents

Voir tout